Kortrijk bombing - POI208

Le bombardement de Courtrai

26-03-1944 - 02-09-1944

Grote Markt, Kortrijk, Belgique
Mots-clés pour ce site historique
Bombardements Destruction
Liberation Route Europe

Le bombardement de Courtrai

Au cours de l’année 1944, les villes en Belgique subissent de plus en plus les bombardements méthodiques et dévastateurs des Alliés. Les raids aériens visaient des points stratégiques occupés par les Allemands, mais les villes situées à proximité n’étaient malheureusement pas épargnées. De nombreux civils ont alors été tués. La ville de Courtrai, quant à elle, a fait l’objet de trois bombardements successifs.

Durant l’occupation allemande de la Belgique, la population vit dans la peur constante des raids aériens. En effet, à partir de mars 1944, les bombardements alliés sont devenus de plus en plus fréquents, afin de préparer le Débarquement de Normandie. La période du 10 au 12 mai a été la plus meurtrière : en trois jours, 1500 personnes ont alors perdu la vie.

Les raids aériens des Alliés avaient pour objectif de détruire les carrefours de chemin de fer importants entre la Loire, la Meuse et le canal Albert, ainsi que toutes les voies de communication qui avaient une importance stratégique pour l’occupant allemand. Les villes de Ransart, Haine-Saint-Pierre, La Louvière, Mechelen, Louvain, Gand, Evere, Liège, Namur et Huy ont été particulièrement ciblées. Le bilan s’est élevé à 10 000 civils, ce qui est à la fois terrible et relativement peu compte tenu de la quantité de munitions utilisées.

La ville de Courtrai, bombardée à trois reprises, a été en grande partie détruite. D’après les sources officielles, on a compté pas moins de 557 alarmes à Courtrai en 1944. Les bombardements les plus violents se sont produits le Dimanche de la Passion, le 26 mars 1944, et ont entraîné la mort de 250 personnes. De nombreux habitants ont d’ailleurs quitté la ville pour se réfugier dans l’un des villages avoisinants.

Le 21 juillet 1944, jour de la Fête nationale belge, quelque 300 bombardiers Avro Lancaster ont largué plus de 5000 bombes sur le centre-ville, détruisant de nombreux bâtiments historiques de la place centrale, ainsi que l’ancienne gare. Cette nuit-là, 167 civils ont été tués.

Le 2 septembre 1944, les Allemands avaient presque tous quitté la ville. Il faudra néanmoins attendre encore quelques jours pour que les soldats britanniques reprennent Courtrai.

Galerie média

Le bombardement de Courtrai

Durant l’occupation allemande de la Belgique, la population vit dans la peur constante des raids aériens. En effet, à partir de mars 1944, les bombardements...

Grote Markt, Kortrijk, Belgique

Sites, biographies et points d'intérêts associés

Nous testons des nouveautés ce qui peut ralentir le site. Toutes nos excuses.