The dogfight above Ghent

Bataille aérienne au dessus de Gand

01-01-1945 - 01-01-1945

Maaltekoulter 1, Ghent, Belgique
Mots-clés pour ce site historique
Combats Libération Victoire et défaite
Liberation Route Europe

Bataille aérienne au dessus de Gand

Le respect suscité par les pilotes polonais au cours de la Seconde Guerre mondiale est pleinement mérité, la victoire aérienne au cours de l'une des dernières offensives majeure de la Luftwaffe à la nouvelle année 1945 en est la preuve.

« C’était probablement l'une des dernières batailles entrer avions de chasse qualifiées de classique, où toutes les capacités des pilotes ont été utilisées à la fois dans l’acrobatie et dans la démonstration des capacités de réactivité rapide » – a rappelé le participant à la bataille de Gand, le pilote de la division 308 Jerzy Glówczewski. Le dernier jour de l’année 1944, de nombreux soldats alliés, dont les pilotes polonais du Wing n°131 de la RAF, fêtaient le Nouvel an, comme le prévoyait les Allemands. Cela faisait deux semaines que l’offensive des armées du Troisième Reich se poursuivait dans les Ardennes, et le commandement militaire allemand préparait l’opération « Bodenplatte ». Presque tous les avions de combats disponibles, c’est-à-dire plus de mille appareils, se déployèrent afin de frapper par surprise tous les aéroports alliés. Une fois les appareils ennemis détruits sur terre, l'obejctif était de prendre l'avantage dans les airs.

Les pilotes des escadrons de chasse 302 « Poznanski », 308 « Krakowski » et 317 « Wilenski », formant le Wing n°131 de la RAF, faisaient la fête jusqu’au petit matin sans se poser la moindre question, au moment même où l’ordre de bombarder des ponts afin de bloquer l'avncée allemande, tomba. Vers 8h30 du matin, trois divisions décolle afin de réaliser la mission. Par chance, les 40 escadrilles de chasse allemandes Focke-Wulf Fw 190 ne surprennent pas les aviateurs polonais sur terre.

Ce sont les Polonais de retour à leur base qui réussissent à surprendre les Allemands au moment où ces derniers bombardent leur aéroport. Très rapidement au-dessus de la ville de Gand, une centaine d’avions de chasse s’affrontent. Malgré une nuit sans sommeil, les Polonais obtiennent l’avantage. Cette matinée-là les lieutenants Waclaw Chojecki et Tadeusz Powierz perdent la vie. Cependant, les allemands subissent de lourdes pertes, de l’ordre de 20 ou 21 avions de chasse. Les pilotes polonais prouvent ici leur compétence. Lors de l’opération « Bodenplatte », la Luftwaffe  perdit 304 avions et ne fut plus en mesure d’assurer la défense aérienne au dessus du Troisième Reich. L’affrontement au-dessus de Gand est considérée comme étant la dernière grande bataille aérienne de la Seconde Guerre mondiale pour les pilotes polonais.

Project realized with the support of the Polish Institute in Brussels 

#02-BRUSSEL-LOGO-[franc]

Galerie média

Maaltekoulter 1, Ghent, Belgique

Sites, biographies et points d'intérêts associés