National Memorial Fort Breendonk - SPOT212

Le Mémorial national du Fort de Breendonk

Brandstraat 57, Breendonk, Belgique
Mots-clés pour ce point d'intérêt
Collaboration Shoah Occupation Résistance Terreur et extermination
Liberation Route Europe

Le Mémorial national du Fort de Breendonk

Construit à l’origine pour défendre Anvers, le Fort de Breendonk est devenu un camp de concentration nazi entre septembre 1940 et septembre 1944. Près de 3500 prisonniers ont séjourné dans ce camp. Le Fort de Breendonk, qui est l’un des camps de concentration les mieux conservés en Europe, est un symbole perpétuant la mémoire de la souffrance, de la torture et de la mort de si nombreuses victimes.

Au début du 20e siècle, le Fort de Breendonk a été construit pour protéger le port et la ville d’Anvers. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il est officiellement devenu le Auffanglager Breendonk, un camp de transit et un centre majeur de la Sicherheitspolizei-Sicherheitsdienst (SIPO/SD), la police politique allemande.

Durant la première année de l’occupation allemande, les Juifs représentaient la moitié des prisonniers du Fort de Breendonk. À partir de 1942, la caserne Dossin de Mechelen deviendra le lieu de rassemblement des Juifs avant leur départ pour les camps d’extermination. Dès lors, le Fort de Breendonk abritera principalement des prisonniers politiques et des membres de la Résistance. En moyenne, les prisonniers restaient trois mois dans la forteresse, avant d’être déportés dans un camp de concentration en Allemagne, en Autriche ou en Pologne. D’ailleurs, même s’il s’agissait d’un petit camp, le régime instauré dans le Fort de Breendonk par les nazis n’était pas très différent de celui des camps de concentration en Allemagne. Là-bas aussi, la sous-nutrition et le travail forcé venaient à bout des corps et des esprits des prisonniers. Là-bas aussi, la cruauté physique était omniprésente et entraînait la mort des prisonniers.

Le 31 août 1944, les Allemands évacuent le camp et envoient ses prisonniers dans le camp de concentration de Vught, aux Pays-Bas. Cinq jours plus tard, les libérateurs britanniques reprennent le camp et y incarcèrent des prisonniers de guerre allemands, ainsi que des « traîtres à la patrie ».
En 1947, le Parlement belge concevra les plans destinés à la création du Mémorial de Breendonk. Aujourd’hui, l’Association nationale des rescapés de Breendonk organise chaque année un pèlerinage national au Fort. L’espace d’exposition a été intégralement rénové en 2003. Le musée a pour ambition de transmettre à la nouvelle génération un message de tolérance et de respect, ainsi que des valeurs humaines.

 

Horaires d'ouverture Pour plus d'information et les heures d'ouverture, visitez: http://www.breendonk.be/FR/index.asp

Galerie média

Le Mémorial national du Fort de Breendonk

Au début du 20e siècle, le Fort de Breendonk a été construit pour protéger le port et la ville d’Anvers. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il...

Brandstraat 57, Breendonk, Belgique +3238607524 http://www.breendonk.be/FR/index.asp

Sites, biographies et points d'intérêts associés

Nous testons des nouveautés ce qui peut ralentir le site. Toutes nos excuses.