The 1st Polish Armored Division

La 1ère division blindée des forces armées polonaises

25-02-1942 - 01-06-1947

Mots-clés pour cette histoire
Destruction Combats Libération Victoire et défaite
Liberation Route Europe

La 1ère division blindée des forces armées polonaises

Pro nostra et vestra libertate

La 1ère division blindée, sous les ordres du général Maczek, a joué un rôle majeur dans la libération de la France, de la Belgique et des Pays-Bas. La division noire suscitait la peur aux ennemis dans cette effort pour une libération rapide des nations occupées.

Sous l’ordre du commandant général des forces armées polonaises le général Sikorski, la 1ère division blindée est créée au Royaume-Uni le 25 février 1942. Stanislaw Maczek en est nommé commandant. Elle est affectée en Écosse afin de défendre la côte en cas d’éventuelle attaque allemande. En juin 1943 elle est déplacée dans le sud de l’Angleterre. En juillet 1944, elle est composée de 885 officiers et 15 210 soldats. Ils ont à leur disposition 381 chars de combat et 473 canons.

Après le débarquement en France, la division polonaise se voit confier la mission de contrer la défense allemande dans la région Caen-Falaise. Le 8 août, les Polonais entrent en action. Dix jours plus tard, ils ferme l’anneau encerclant la 5e armée blindée allemande dans la région de Chambois. A Falaise, les Allemands étaient comme mis en bouteille avec la division polonaise comme bouchon – décrivait le général Montgomery. L’ennemi essaie désespérément d’attaquer la position polonaise, sans succès, perdant 55 chars et presque 250 autres véhicules. Une fois les pertes remplacées, la 1ère division blindée entre en Belgique le 6 septembre 1944. En une semaine, elle libère Ypres et Tielt, puis elle s’empare de Gent. Le 16 septembre, la division arrive aux Pays-Bas et en octobre Bréda est libérée. En arrivant dans la ville les soldats découvrent dans les vitrines des magasins : Chers polonais, nous vous remercions.

À partir d’avril 1945, la division se bat sur le territoire allemand. Son chemin de combat se termine le 5 mai à Wilhelmshaven, où capitulent les commandants, entre autres, de 3 croiseurs, et 18 sous-marins. Au total, au cours des batailles de la division, 975 soldats polonais perdent la vie. Suite à la capitulation allemande, le 20 mai, le géneral Maczek prend le commandement du 1er corps polonais en Écosse. Le général Klemens Rudnicki devient alors le commandant de la 1re division blindée. Pendant deux ans, les vétérans de la division noire occupe les régions du nord de l’Allemagne. En juin 1947, ils rentrent en Angleterre où ils sont désarmés et démobilisés.

Project realized with the support of the Polish Institute in Brussels 

#02-BRUSSEL-LOGO-[franc]

Galerie média

Sites, biographies et points d'intérêts associés