Svetoslao N. Hlopoff

Svetoslao N. Hlopoff

05-09-1924

Mots-clés pour cette biographie
Occupation Victoire et défaite
Liberation Route Europe

Svetoslao N. Hlopoff

Svetoslao N. Hlopoff arriva dans l’est de la France en décembre 1944 en tant que soldat de l’armée américaine. Après la capitulation de l’Allemagne nazie, il travailla à la Kommandatur alliée de Berlin en tant qu’interprète russe-anglais, d’où il assista à la montée au pouvoir et à la chute de l’administration quadripartite.

Fils d’immigrés russes, Svetoslao N. Hlopoff naquit à Rome en 1924. Sa famille déménagea à Paris quand il avait cinq ans, puis à New York. Lorsque les États-Unis entrèrent en guerre en décembre 1941, Svetoslao fut considéré comme « sujet d’un pays ennemi » à cause de sa citoyenneté italienne. Il ne fut dès lors plus autorisé à se déplacer librement, jusqu’à ce que les Alliés négocient un armistice avec l’Italie en septembre 1943.

Peu de temps après, Svetoslao s’enrôla dans l’armée des États-Unis et reçut simultanément la citoyenneté américaine. Dans les rangs de la 42e division d’infanterie, il traversa Marseille et arriva au front situé dans l’est de la France en décembre 1944.

Lors d’une visite dans une église russe à Paris en mars 1945, deux membres de l’armée américaine remarquèrent sa connaissance du russe. Aux côtés d’autres officiers bilingues, il fut formé à la langue et à la culture russe. Il se rendit au centre de commandement allié à Berlin en juillet 1945 avec les premières troupes d’occupation des Alliés du Front de l’Ouest. Il y travailla en tant qu’interprète et traducteur anglais-russe. Les représentants des quatre puissances occupantes s’y réunissaient fréquemment afin d’établir la vie politique, économique et sociale de la ville.

Ce fut une époque formatrice, du moins jusqu’à ce que la première crise de Berlin éclate au début de l’été 1948. Il retourna aux États-Unis à l’automne de la même année à la suite du Blocus de Berlin par les Soviets et de la fin de la coopération entre les quatre puissances.

Galerie média

Sites, biographies et points d'intérêts associés