Mark Clark

Mark Clark

01-05-1896 - 17-04-1984

Liberation Route Europe

Mark Clark

Mark Clark joua un rôle de premier plan dans la campagne d’Italie (1943-1945). Il fut d’abord commandant de la 5e armée américaine, puis du 15e groupe d’armées. Il fut promu au grade de général à l’âge de 48 ans, ce qui fit de lui le plus jeune général à quatre étoiles de l’histoire de l’armée des États-Unis.

En 1915, Mark Wayne Clark obtint son diplôme de la West Point Military Academy en même temps que son ami, Dwight D. Eisenhower. Jeune capitaine de 22 ans, il fut déployé en France pendant la Première Guerre mondiale. C’est lors de la Seconde Guerre mondiale que sa carrière prit véritablement son envol. Il reçut les commandes de la 5e armée américaine, débarquée à Salerne le 9 septembre 1943 dans le cadre de l’invasion alliée de la péninsule italienne. La contre-offensive allemande contrecarra leur incursion qui avait pourtant bien commencé. Malgré les circonstances, Mark Clark reçut la Distinguished Service Cross.

Pendant la campagne d’Italie, Mark Clark échappa deux fois à la mort. Le torpilleur qui l’amena vers la tête de pont d’Anzio fut accidentellement pris pour cible par des vaisseaux américains le 28 janvier 1944. Plusieurs soldats furent mortellement blessés. Six mois plus tard, lors d’un vol au-dessus de Civitavecchia, son pilote ne remarqua pas le câble d’un ballon de barrage.

Le comportement de Mark Clark pendant la campagne d’Italie fut très controversé. Sa tentative de franchir la ligne Gustave établie par les Allemands en traversant le fleuve Gari en janvier 1944 entraîna de lourdes pertes, mais aucune avancée. L’opération fut considérée comme « l’une des bévues les plus colossales et meurtrières de la Seconde Guerre mondiale ». Six mois plus tard, ses supérieurs critiquèrent vivement sa décision de s’emparer de Rome au lieu de poursuivre la 10e armée allemande.

Malgré ces revers, il devint le plus jeune général à quatre étoiles de l’histoire de l’armée américaine en mars 1945, à l’âge de 48 ans. Mark Clark s’éteignit en 1984, à 87 ans.

Galerie média

Sites, biographies et points d'intérêts associés