Italie

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Latium fut le décor de plusieurs combats intenses de la campagne italienne. Les Alliés durent mener les difficile batailles de Monte Cassino et d’Anzio avant de pouvoir s’emparer de la capitale.

...

Liberation Route Europe

La Route de la Libération :Italie

Les Alliés arrivèrent en Italie par le Sud en septembre 1943. Leur remontée se fit sans heurt jusqu’au Latium, où ils se heurtèrent à la ligne Gustav. Après une lutte sans répit à Monte Cassino, ils tentèrent d’entrer à Anzio par les terres et par la mer afin de percer cette défense. Il fallut des mois pour qu’ils y parviennent. Les Alliés gagnèrent du terrain en mai 1944 et prirent Rome le 4 juin.

Biographies

Revivez l'histoire

Histoire sélectionnée: La bataille de Monte Cassino

La bataille de Monte Cassino se déroula en quatre combats entre janvier et mai 1944. La ville de Cassino était un lieu stratégique de la ligne Gustave, la ligne de défense allemande d’Italie centrale formée pour empêcher les Alliés de progresser vers Rome. Les Alliés perdirent 55 000 hommes, les Allemands 20 000.

La voie semée d’embûches vers Rome
Sur cette image:
Un bombardier américain survolant Cassino
Un B-17 Flying Fortress survolant le mont Cassin, 15 février 1944.

Fin décembre 1943, la progression des forces alliées en Italie fut arrêtée par les défenses solides de la ligne Gustave. Avec des fortifications et une rivière difficile à traverser, les alentours de la ville de Cassino constituaient l’un des endroits clés de la ligne Gustave.

Les Alliés essayèrent de percer le bastion du mont Cassin à quatre reprises. Le premier combat eut lieu entre le 17 janvier et le 11 février 1944 et entraîna de lourdes pertes pour les Alliés. Afin de soulager la pression exercée sur la tête de pont d’Anzio où ils étaient paralysés par la résistance allemande, une seconde offensive fut lancée du 16 au 18 février.

Les bombardiers américains détruisirent la célèbre abbaye du mont Cassin le 15 février. Le commandant alliés était convaincu que l’ancien monastère était un poste d’observation allemand. Ironie du sort, les troupes allemandes occupèrent les ruines après le raid aérien. La troisième attaque se déroula entre le 15 et le 23 mars, mais échoua, elle aussi. La quatrième bataille débuta le 11 mai. Les Allemands finirent par quitter la ligne Gustave le 25 mai 1944.

Après cinq mois de paralysie sur la ligne Gustave, la voie vers Rome s’ouvrit enfin, mais à grands frais. On estime que le nombre de soldats tombés dans le camp des Alliés (l’Australie, le Canada, la France libre employant également des Marocains, le Royaume d’Italie, l’Inde, la Nouvelle-Zélande, la Pologne, l’Afrique du Sud, le Royaume-Uni et les États-Unis) s’élève à environ 55 000 et à 20 000 pour l’Allemagne et la République sociale italienne.

Lire l'histoire tout entière