Solidarity - POI051

Solidarité

01-12-1970 - 31-08-1980

Gdańsk, Pologne
Mots-clés pour ce site historique
Division de l'Europe Libération Résistance
Liberation Route Europe

Solidarité

En août 1980, les ouvriers du chantier naval de Dantzig entamèrent une grève. Ils étaient alors convaincus que seule une stratégie non-violente pourrait leur permettre de réussir. Inspirés par Lech Wałęsa, leur charismatique leader, ils gagnèrent le soutien d'intellectuels du mouvement d'opposition. Cet épisode conduisit à la création du premier syndicat non-communiste et légal : Solidarność.

En décembre 1970, les ouvriers des chantiers navals de Dantzig et de Gdynia cessèrent le travail pour appuyer leurs demandes visant à avoir accès à davantage de biens de consommation (élémentaires). Les manifestations furent alors brutalement réprimées : la police ouvrit le feu sur les manifestants et 41 ouvriers furent tués.

Dix ans plus tard, en août 1980, les ouvriers du chantier naval Lénine (devenu aujourd'hui le chantier naval de Dantzig) entamèrent une nouvelle grève, mais décidèrent cette fois de changer de stratégie. En effet, leur charismatique leader Lech Wałęsa ainsi que d'autres ouvriers étaient convaincus que seule une stratégie non-violente pourrait leur permettre de réussir. Ainsi, ils obtinrent bientôt le soutien d'intellectuels de l'opposition. Pour la première fois, les intérêts des ouvriers et des intellectuels se rejoignaient. Les demandes allèrent donc plus loin que les questions fondamentales pour inclure également des sujets relatifs aux droits de l'homme. Les ouvriers demandèrent aussi à ce que soit érigé un monument en hommage aux ouvriers tués en 1970.

Comme les grèves portaient leur fruit en paralysant le plus grand chantier naval du pays, les ouvriers d'autres chantiers et d'autres usines cessèrent aussi le travail, par solidarité. Quelques semaines plus tard, des représentants du gouvernement furent envoyés à Dantzig pour trouver un compromis avec les ouvriers. Le 31 août, Lech Wałęsa signa un accord avec le gouvernement qui mit fin à la grève et conduisit à la création du premier syndicat non-communiste et légal : Solidarność (Solidarité). Bien que ce succès ne signifia pas la fin du régime communiste en Pologne, il s'avéra être l'une des étapes les plus importantes vers la fin des gouvernements communistes en Europe, qui allait permettre de réunifier le continent après des années de division durant la guerre froide.

Galerie média

Solidarité

En décembre 1970, les ouvriers des chantiers navals de Dantzig et de Gdynia cessèrent le travail pour appuyer leurs demandes visant à avoir accès à...

Gdańsk, Pologne

Sites, biographies et points d'intérêts associés

Nous testons des nouveautés ce qui peut ralentir le site. Toutes nos excuses.