Liberation of Stutthof

La libération de Stutthof

09-05-1945

Liberation Route Europe

La libération de Stutthof

La fin de la guerre et de l'extermination des Juifs

À l'origine, le camp de concentration de Stutthof avait été construit pour éliminer et persécuter les Polonais. Plus tard au cours de la guerre, ses fonctions évoluèrent et il joua ensuite un rôle essentiel dans l'extermination planifiée des Juifs d'Europe. Avant que l'Armée rouge ne parvienne à libérer Stutthof, les prisonniers survivants furent contraints de quitter le camp pour de terribles « marches de la mort ».

Le camp de concentration de Stutthof est assez peu connu par rapport à des camps comme Auschwitz, Dachau ou Buchenwald. Pourtant, juste après le début de la guerre, les dirigeants nazis de Poméranie y emprisonnèrent et y tuèrent de nombreux hommes polonais, conformément aux plans qu'ils avaient établis depuis plusieurs années déjà. En effet, les nazis considéraient les Polonais comme des « sous-hommes », qui devaient être exterminés afin de germaniser la région.

Toutefois, durant la guerre, le rôle du camp de Stutthof évolua. Il prit alors une part importante au sein du système des camps de concentration établis dans toute l'Europe. Des milliers de Juifs (principalement des femmes) en provenance d'Auschwitz, mais aussi et surtout de ghettos et de camps des États baltes, furent conduits à Stutthof. Ils furent alors emprisonnés dans ce qu'on appela le « camp juif », où ils furent décimés par la faim, les maladies et la fatigue liée au travail forcé. Par ailleurs, des milliers d'autres femmes furent tuées dans les chambres à gaz.

Situé non loin de la Prusse orientale, le camp de Stutthof fut à la portée de l'Armée rouge dès le début de l'année 1945. Les prisonniers qui avaient réussi à survivre jusque-là furent alors contraints de participer à une évacuation d'une brutalité extrême : alors qu'ils étaient déjà très mal-en-point, ils furent obligés de marcher vers l'ouest, à moitié affamés et malgré l'hiver très rude. Les prisonniers qui ne parvenaient plus à marcher étaient tués par les gardes allemands.

Galerie média

Sites, biographies et points d'intérêts associés

Nous testons des nouveautés ce qui peut ralentir le site. Toutes nos excuses.