Leo Major

Leo Major

12-10-2008

Mots-clés pour cette biographie
Combats Libération Victoire et défaite
Liberation Route Europe

Leo Major

Le caporal Léo Major arriva en Europe le Jour J et participa à toutes les opérations majeures de la 3e division de l'infanterie canadienne entre 1944 et 1945. Il fut blessé à deux reprises et libéra la ville de Zwolle, aux Pays-Bas, presque à lui seul. Il fut rétrogradé plusieurs fois, mais toujours réintégré et finalement décoré pour son courage.

Le caporal canadien Léo Major arriva en Europe le Jour J et participa à toutes les opérations majeures de la 3e division de l'infanterie canadienne entre 1944 et 1945. Il perdit son œil gauche en Normandie, mais participa tout de même à la bataille de l'Escaut en 1944. Durant la campagne de la Rhénanie, le caporal Major fut à nouveau blessé lorsque son véhicule toucha une mine. Il s'échappa de l'hôpital et fut accueilli par une famille de Nimègue, aux Pays-Bas, le temps de guérir de ses blessures. Il rejoignit ensuite son unité et participa à la libération du nord des Pays-Bas. Léo Major fut rétrogradé plus d'une fois en raison de son comportement têtu. Son courage lui permit toutefois d'être réintégré à chaque fois à son ancien grade.

La libération de la ville de Zwolle compte parmi ses prouesses les plus célèbres. Avec son meilleur ami Willie, il se porta volontaire pour une mission d'exploration au-delà des lignes ennemies. Ils avaient pour mission de contrôler les positions de la défense allemande. La division de l'infanterie canadienne devait attendre leurs informations et chasser les Allemands hors de la ville le lendemain matin.

Seulement Willie fut tué juste après minuit, ce qui mit Léo hors de lui. Il décida alors d'attaquer seul les postes de surveillance allemands. À l'aide de son pistolet-mitrailleur et de grenades, il tua quelques Allemands et captura un premier groupe de dix soldats, qu'il remit ensuite aux forces canadiennes, situées en dehors de la ville. Il revint ainsi environ huit fois. Après plus de quatre heures de combat et la capture de plusieurs groupes de soldats allemands, il arriva au quartier-général des SS. Il en tua quatre au cours de la fusillade qui s'ensuivit. Les Allemands, pensant être attaqués par l'armée canadienne, décidèrent alors de fuir la ville. Ainsi, l'histoire raconte que la ville de Zwolle était libérée au matin du 14 avril... grâce à un seul homme.

Léo Major est l'un des trois soldats Canadiens à avoir reçu la Médaille de conduite distinguée. Le 14 avril 2005, soixante ans jour pour jour après la libération de Zwolle, il fut nommé citoyen d'honneur de la ville.

Galerie média

Sites, biographies et points d'intérêts associés

Nous testons des nouveautés ce qui peut ralentir le site. Toutes nos excuses.