Breskens the German Dunkirk

Breskens : le Dunkerque allemand

08-09-1944 - 22-09-1944

Promenade, Breskens, Pays-Bas
Mots-clés pour ce site historique
Occupation Victoire et défaite
Liberation Route Europe

Breskens : le Dunkerque allemand

En août 1944, la percée alliée depuis la Normandie force l’armée allemande à battre en retraite. Avec la prise d’Anvers le 4 septembre, la 15e armée allemande se retrouve prise au piège entre les troupes alliées et la mer. Pour les Allemands, la seule échappatoire est de traverser l’Escaut depuis la ville néerlandaise de Breskens.

Avant son repli depuis la France, la 15e armée allemande était stationnée autour du Pas-de-Calais en prévision d’un débarquement allié qui n'arrivera jamais. Elle doit maintenant reculer jusqu’à l’estuaire de l’Escaut, où elle sera chargée d’empêcher les forces alliées d’utiliser le port d’Anvers. Les Allemands veulent à tout prix garder le contrôle de l'Escaut, qui traverse la ville d’Anvers, pour empêcher les bateaux alliés d’atteindre le port. C’est dans cette optique qu’Adolf Hitler donne l’ordre au général von Zangen, commandant de la 15e armée, de tenir une tête de pont sur le versant sud de l’Escaut tout en mobilisant des troupes de l’autre côté de la rivière pour renforcer sa position sur l’île de Walcheren et sur le front sud des Pays-Bas.

Mais Von Zangen se retrouve coupé du reste de l’armée allemande en raison de la prise d’Anvers par les Alliés. Le seul moyen d’atteindre Walcheren est donc de traverser l’Escaut. L’opération démarre le 8 septembre. En raison des attaques aériennes alliées, les troupes ne peuvent être évacuées que de nuit ou par mauvais temps. Le 22 septembre, dernier jour de l’opération, les Allemands parviennent pourtant à évacuer plus de 86 000 hommes, 600 pièces d’artillerie, 6 000 véhicules et 6 000 chevaux.

Cette opération rappelle l’évacuation alliée de Dunkerque en 1940, durant laquelle plus de 300 000 soldats avaient été transportés de l’autre côté de la Manche. L’évacuation de Breskens, bien que de moindre ampleur, a été une réussite remarquable : malgré une supériorité aérienne totale des Alliés, les Allemands sont parvenus à sauver une petite armée dans des conditions très difficiles.

Galerie média

Breskens : le Dunkerque allemand

Avant son repli depuis la France, la 15e armée allemande était stationnée autour du Pas-de-Calais en prévision d’un débarquement allié qui n'arrivera...

Promenade, Breskens, Pays-Bas

Sites, biographies et points d'intérêts associés

Nous testons des nouveautés ce qui peut ralentir le site. Toutes nos excuses.