Operation Infatuate, the capture of Walcheren - POI218

Opération Infatuate, la prise de Walcheren

01-11-1944 - 08-11-1944

Oranjemolen, Vlissingen, Pays-Bas
Mots-clés pour ce site historique
Destruction Combats Libération
Liberation Route Europe

Opération Infatuate, la prise de Walcheren

La dernière phase de la bataille de l’Escaut fut la prise de l’île de Walcheren. Faisant partie du Mur de l'Atlantique allemand, Walcheren avait été puissamment fortifiée pendant la guerre. Les commandants alliés considéraient donc la prise de Walcheren comme l’obstacle le plus difficile à la libération de l’estuaire de l’Escaut.

Au cours de la guerre, une quarantaine de batteries d’artillerie avaient été installées sur l’île dans des bunkers en béton. Un réseau de bunkers plus petits, de tranchées et de casemates avait également été construit, rendant compliquée toute attaque de Walcheren. Pour attaquer l'île, les Alliés avaient deux possibilités. La première était de l’attaquer par la seule voie d'accès terrestre, le Sloedam, d'une longueur de 1 200 m. Le barrage avait été fortifié aux deux extrémités et la progression y était lente. L’essentiel de l'offensive prit donc la forme d’une attaque amphibie. 

Deux débarquements amphibies eurent lieu le 1er novembre 1944. Les troupes du premier débarquement, qui se déroula à Flessingue, étaient composées de commandos britanniques, français et néerlandais. Cette opération fut précédée d’un intense bombardement des défenses côtières allemandes et les commandos purent débarquer sans trop de problèmes. En quelques heures, ils parvinrent à reprendre le centre-ville de Flessingue, tandis que les Allemands continuaient de résister au nord de la ville.

Le second débarquement, qui eut lieu à Westkapelle, ne fut pas aussi aisé. Quatre des plus importantes batteries allemandes n’avaient pas été mises hors service et engagèrent 25 canonnières britanniques dont la mission était d’appuyer les débarquements. Après deux heures de combat, seuls cinq de ces bateaux étaient toujours en état de fonctionnement. Heureusement, les péniches de débarquement avaient été épargnées et les commandos purent mettre pied-à-terre. Ils engagèrent les défenseurs allemands et firent taire leurs armes.

Au soir de la journée du 3 novembre, la résistance allemande entre Flessingue et Westkapelle avait été brisée. Le 8 novembre marqua la fin des combats sur l’île de Walcheren.

Informations touristiques

On y trouve plusieurs mémoriaux et un mini sous-marin allemand Biber.

Galerie média

Opération Infatuate, la prise de Walcheren

Au cours de la guerre, une quarantaine de batteries d’artillerie avaient été installées sur l’île dans des bunkers en béton. Un réseau de bunkers plus...

Oranjemolen, Vlissingen, Pays-Bas

Sites, biographies et points d'intérêts associés

Nous testons des nouveautés ce qui peut ralentir le site. Toutes nos excuses.