21. The Retreat of the British 1st Airborne Division

Le retrait des troupes d'Oosterbeek

25-09-1944

Westerbouwing, Oosterbeek, Pays-Bas
Mots-clés pour ce site historique
Combats Libération Victoire et défaite
Liberation Route Europe

Le retrait des troupes d'Oosterbeek

Après une semaine de combats, il devint évident que l'opération Market Garden était vouée à l'échec. Cependant, de nombreux parachutistes polonais et britanniques étaient toujours bloqués du mauvais côté du Rhin. Le 25 septembre 1944, beaucoup furent évacués en passant par le fleuve. Sur les 10 600 hommes qui avaient été parachutés à proximité d'Arnhem, seuls 2 398 parvinrent à s'échapper.

Le 25 septembre, il devint évident que les positions des Alliés sur la rive nord du Rhin étaient intenables. Dans la nuit, les troupes alliées tentèrent donc d'évacuer le plus de soldats possible de la poche d'Oosterbeek. Cette évacuation porta le nom de code « opération Berlin ». Depuis la rive sud du fleuve, des soldats canadiens et britanniques coordonnèrent l'évacuation, qui se déroula sous une pluie battante. Ils durent traverser le fleuve à de nombreuses reprises, afin de venir en aide à des camarades épuisés. Pendant ce temps, le 30e corps de l'armée britannique s'efforçait de dissimuler l'évacuation au moyen d'un intense barrage d'artillerie. Au cours de l'opération, près de 2 400 soldats parvinrent à passer de l'autre côté du fleuve, où ils seraient davantage en sécurité.

Cette évacuation fut également rendue possible grâce à la ténacité des parachutistes polonais, dirigés par le général Sosabowski, qui défendirent leurs positions près de la ville de Driel. Ils repoussèrent les Allemands assez longtemps pour permettre à des milliers de soldats de traverser le Rhin, et d'être ainsi davantage en sécurité. Au matin du 26 septembre, l'opération Berlin dut toutefois être avortée en raison de tirs allemands de plus en plus intenses, alors que des soldats essayaient encore de nager jusqu'à l'autre rive. Certains l'atteignirent, d'autres se noyèrent. Environ 300 hommes furent piégés sur la rive nord du fleuve et contraints d'abandonner. La reddition de ces soldats infortunés marqua la fin de la bataille d'Arnhem et de l'opération Market Garden. Sur les 10 600 hommes qui avaient été parachutés à proximité d'Arnhem, 2 398 furent finalement évacués, 1 485 périrent et 6 414 furent faits prisonniers.

Galerie média

Le retrait des troupes d'Oosterbeek

Le 25 septembre, il devint évident que les positions des Alliés sur la rive nord du Rhin étaient intenables. Dans la nuit, les troupes alliées tentèrent...

Westerbouwing, Oosterbeek, Pays-Bas

Nous testons des nouveautés ce qui peut ralentir le site. Toutes nos excuses.