392. The assault on the Walcheren Causeway

392. L'attaque du Sloedam

31-10-1944 - 05-11-1944

Postweg, Arnemuiden, Pays-Bas
Mots-clés pour ce site historique
Libération
Liberation Route Europe

392. L'attaque du Sloedam

Durant la Deuxième Guerre Mondiale, le Sloedam (à l’époque un barrage de 1000 mètres de long et seulement 45 mètres de large) était le seul accès pour atteindre Walcheren, une commune de Zuid-Beveland. En raison de la présence de troupes françaises, la lutte a persisté après la capitulation néerlandaise le 14 mai 1940 en Zélande. Le 17 mai 1940, à 9h20, le régiment/compagnie SS « allemande » de la Verfügungs-Division ouvre le feu depuis Zuid-Beveland. Les français d’entre autres le 224ème Régiment d’Infanterie de la 68ème Division d’Infanterie présentent une défense solide et repoussent quelques attaques. Aux alentours de 17h, les français doivent malgré tout se retirer. Le même soir suivent les capitulations de Walcheren et de Zuid-Beveland. Les français comptabilisent la perte de 19 hommes, les allemands, 15.

À la fin de la guerre, le Sloedam est une fois de plus le théâtre d’une lutte acharnée.   À partir de la fin octobre 1944, les alliés doivent faire face à l’occupation allemande de Walcheren. La lutte commence par une attaque via le Sloedam le 31 octobre 1944 par les troupes canadiennes de la 2nd Canadian Infantry Division.  La «  Black  Watch of Canada (RHR) »,  « The Calgary Highlanders » et « Le Régiment de Maisonneuve » de la cinquième Canadian Infantry Brigade mènent 4 attaques frontales à la suite. La première tête de pont prise à Walcheren peut à peine être maintenue quelques heures. L’on doit à nouveau se retirer. Le 2 novembre, l’attaque (Opération Magntise)  est reprise par les « Glasgow Highlanders » de la « 52nd (Lowland) Infantry Division ». Dans l’après-midi du 3 novembre, le Sloedam peut être définitivement repris.   Pendant ces attaques, qui auront durées du 31 octobre au 5 novembre 1944, 45 canadiens et 19 britanniques seront tombés au combat.

Afin de soutenir l'offensive dans l'impasse de la Deuxième Division d'Infanterie Canadienne sur le Sloedam, il fut décider de suprendre les unités allemande en attaquant de nuit via le petit port de Zuid-Kraaijert, à côté de Nieuwdorp, à travers l'eau et la boue du Sloe. Au cours de la nuit du jeudi 2 au vendredi 3 novembre 1944, les soldats ecossais du 6ème bataillon «the Cameronian (SR)»  traversent l'eau et la boue du Sloe grâce à des petites embarcations; 2 kilomètres au sud de la digue. Cette attaque secrète, portant le nom de code "opération Mallard", est un véritable succès. Les allemands n'attendant absolument pas les alliés à cet endroit et n'ont pas eu d'autre choix que de se retirer. Sur le Sloedam, la deuxième division d'infanterie canadienne gagne grâce à cela du terrain et le 5 novembre, les allemands capitulent.

Les monuments actuels rendent hommage aux soldats alliés courageux qui ont combattu et donné leur vie pour notre liberté.

Informations touristiques

Postweg, Arnemuiden - GPS code N51.502703, E3.7051764

Galerie média

392. L'attaque du Sloedam

À la fin de la guerre, le Sloedam est une fois de plus le théâtre d’une lutte acharnée.   À partir de la fin octobre 1944, les alliés doivent faire...

Postweg, Arnemuiden, Pays-Bas

Nous testons des nouveautés ce qui peut ralentir le site. Toutes nos excuses.